Mini-reportage sur le Pointu Festival 2023

Et si on ne retenait que le positif pour une fois ? Laissons de côté les petits problèmes qui ne font qu’apporter de l’eau au moulin de ceux qui préféreraient programmer des niaiseries musicales à la place de ce magnifique festival de musiques alternatives cher à Active. Je laisserai donc pour une fois de côté les critiques sur les groupes que j’ai moins aimés pour mieux me concentrer sur les autres.

 

Sorry

Il y a dans ce groupe une influence Pavement plus que certaine et forcément très sympathique à mes oreilles avec en bonus une voix féminine. Le son n’était pas très bon (trop fort et strident), mais les mélodies accrocheuses sont là dont leur tube « Starstruck » que j’ai ajouté sur la playlist Active en 2018.

 

Meule

En voyant ces deux batteries face à face et cet énorme synthé modulaire sur scène, j’avoue que je ne savais pas trop à quoi m’attendre et on peut dire que le show a été assez énorme. Ils ont mis le feu à une Pinède bondée, qui, à la différence de l’année dernière, était accessible à tous. Il y a beaucoup d’arpeggiators chez Meule, des sons de guitare surprenants et un surplus d’énergie avec ces deux batteries. J’avoue être d’habitude sceptique concernant la présence de batteries dans un groupe. Si sur album c’est moins évident, sur scène on est vite emporté.

 

A Place to Bury Strangers

La claque scénique du week-end ! Personne ne peut rester insensible au show noisy et déjanté d’Ackerman et les siens. Avec sa moitié de guitare et son son très sale, il a rendu fous les techniciens en faisant tournoyer au-dessus de sa tête un éclairage au sol, en passant sa guitare en plein morceau à la batteuse Sandra Fedowitz et en soulevant un ampli branché à bout de bras. Après avoir déplacé la moitié de la batterie sur le devant de la scène, on a pu assister à une séance de stand-up drumming devant une audience médusée qui a vu ensuite Oliver Ackerman partir en slam pour s’arrêter au beau milieu de la foule. Et c’est à cet endroit que le show a continué !

 

Lysistrata

Encore un batteur/chanteur sur la scène de la Pinède après celui de Meule. Celui-là chante et crie avec une justesse et une intensité que j’ai trouvées impressionnantes. Il est parfois suppléé par le guitariste, mais garde le lead sur le sujet. Musicalement, c’est mon coup de cœur du week-end. Il y a de la fêlure, de l’émotion, de la rage, de la douceur, bref… de l’âme dans leur musique. Il y a parfois de la technicité avec des passages un peu math rock, mais c’est fait avec une certaine pudeur et sans déballage.

 

Pour conclure : c’est une bien belle édition qui vient de se terminer. Merci à l’orga, les bénévoles et tous les gens avec qui on a partagé de bons moments. À l’année prochaine !

par Denis R.

Crédit illustration : @dremtheartist_sketches

Publié le 13/07/2023

pointu festival 2023 reportage
Théma en liberté - Couple(s)
Théma en liberté - Couple(s)

Réécoutez notre deuxième émission réalisée en direct du théâtre Liberté. Avec Eloise MERCIER, Manuel PINTO & Nans VINCENT, nous nous sommes questionnés sur les différentes façons de faire Couple(s).

Couples Théma Liberté Théâtre Conférence
NOUVEAUTÉ : formation communication digitale Radio Active
NOUVEAUTÉ : formation communication digitale Radio Active

Radio Active est fière d’annoncer le lancement de sa toute première formation : « Communication digitale des métiers artistiques » (100% finançable par l’AFDAS, France Travail, etc.)

formation formation radio active communication digitale communication réseaux sociaux digital
Février 2024
Février 2024

Chanson française Local MashUps Sélection via Groover World Hip Hop Soul/Funk/Rnb Pop/Folk Jazz/Blues Rock/Punk Électro Reggae/Dub/Ska