Back2Back

Mardi 21h > 23h

Podcast Back2back

BACK2BACK Bass Music Live Show

EXPLORING FUTURE BEATS avec D4VID BÉ.

BACK2BACK, c’est sur Active 100.00FM. Deux heures de mix pour faire fusionner les genres musicaux, provenant essentiellement du Royaume-Uni, installés dans les mouvances électroniques actuelles UK Funky, House, UK Garage, Dubstep et ce qu’on serait tenté d’appeler plus généralement Bass Music.

Lorsqu"il a touché des platines pour la première fois au milieu des années 2000, D4VID Bé. a eu cet étrange sentiment que la musique électronique avait le pouvoir de déplacer les frontières. Son long séjour à Londres et la découverte de tous ces sons inattendus qui remplissent les clubs de la capitale anglaise chaque nuit de la semaine l’ont amené à l’évidence de ce que les gens recherchent : s’amuser et bouger leur corps sur les productions musicales les plus underground et non moins captivantes. Aujourd’hui, D4VID Bé. est un DJ français influent qui rend accessible aux auditeurs de son émission ce qu’on appelle la BASS MUSIC là-bas. Son style passe du UK Garage à la UK Funky, en passant par la House jusqu’à des choses plus pointues encore comme le Dubstep.

When he touched turntables for the first time back in the mid 2000’s, D4VID Bé. had the weird feeling electronic music had the power to push all boundaries forward. His long stay in the great LDN (UK) and the thrilling discovery of all the unexpected sounds that fill up British and London clubs every single night of the week made him aware of what people were actually looking for : having fun and shaking their bodies on the most underground yet exciting productions. Today, D4VID Bé. is an influent French DJ making it easier for his listeners to get in touch with what’s hot in what they call BASS MUSIC over there. His style varies from UK Garage, UK Funky and House to tougher stuff such as Dubstep.

GET LOCKED ON !

Back2Back tous les mardi de 21.00 à 23.00.

More about David Bé. :

http://www.facebook.com/pages/David...

http://soundcloud.com/david-be

Send me
your sounds

Répondre à cet article